29 Aug

LE MARIAGE ARRANGÉ KIL ME FAUT - PART 2 suite et fin

Publié par LEMECKILTEFAUT ®  - Catégories :  #REFLEXION KIL TE FAUT





Ce qui ressort en majorité de vos réponses à la question de la première partie:



Pourquoi le mariage de nos parents qui à la base n'est pas un mariage d'amour me semble beaucoup plus solide que nos mariages libres et d'amour d'aujourd'hui?

C'est que pour beaucoup d'entre vous les mariages arrangés durent parce que c'était une génération différente avec un poids des traditions beaucoup plus important. Et que pour beaucoup même si les femmes souffrent ou sont très malheureuse avec leur mari elles préfèrent souffrir toute leur vie que divorcer. Puis certain(e)s concluent par: "de toute façon moi je suis contre les mariages arrangés".

Il y a du vrai dans ce que vous dites, mais je pense qu'il y a autre chose. Et l'article n'est pas une prise de position pour les mariages arrangés.







La grand-mère d'une amie a été mariée avec un homme qu'elle n'a pas choisi et qu'elle n'aimait pas. Elle l'a ensuite aimé jusqu'à la mort.


Vivre à deux.
Se choisir, s'aimer, emménager, se disputer, ne plus s'aimer.
Ou ne pas s'aimer, emménager, se disputer, finir par s'aimer?

La grande différence que je vois, c'est que dans le cas de la génération de nos parents le mariage n'étant pas un choix, le divorce ne semble pas en être un non plus. Tout comme ils ne se sont pas senti libre de se marier, ils ne se sentent pas libre de divorcer.

Pour notre génération ,nous sommes libre de choisir avec qui nous voulons nous unir, nous nous sentons aussi libre de nous en séparer. C'est toute une différence.


Alors que pour eux le divorce est inconcevable.


Quand le couple va mal, aujourd'hui on pense à la rupture. Quand leur couple allait mal ils pensaient à la conciliation. Comment faire pour que cela se passe mieux avec cet étranger(e)?


Prenez deux personnes qui ne se connaissent pas, enfermez les ensemble dans une cellule et dites leur qu'ils vont rester ensemble jusqu'à leur mort et qu'ils n'ont pas le choix.
La pire chose qu'ils puissent faire c'est de tout de suite se détester et de se mettre l'un contre l'autre.
Ils n'ont pas le choix. Chacun d'ente eux va faire des concessions, va apprendre à s'adapter à l'autre, et dans les moments difficiles ils vont chercher la conciliation.
Ils n'ont pas le choix.

Deux personnes libres de partir se comporteraient différemment. Pourquoi faire des efforts? Si il me saoule je m'en vais. Pourquoi ce serait toujours moi qui ferait des efforts? Si tu ne fait pas ce que je te dit je m'en vais.
On se menace. On joue sur la peur de l'autre d'être quitter. On vis sur la peur d'être quitté. On doute. On se dit je vais partir. On se dit non je vais rester. Il nous dit qu'il va partir. Non qu'il va rester. On n'avance pas. On ne lache pas de concession facilement, on ne fait pas d'effort gratuitement. De toute façon, au pire j'me casse et j'en trouve un autre. Je serai sûrement plus heureuse/heureux. J'ai le choix.


Quand l'amour passionnel se transforme en haine aussi vite que les braises se transorment en cendres. Roméo est un batard, Juliette a des remords.

 
Ailleurs, c'est l'histoire de deux êtres qui ne se connaissaient pas. Ils ont appris à se connaître. Pas l'choix.
Deux êtres qui ne vivaient pas ensemble. Ils ont appris à vivre côte à côte. Pas l'choix.
Deux êtres qui ne s'aimaient pas, et qui ont appris à s'aimer.

C'est là la fondamentale différence. Ils ont appris à s'aimer.


Dieu m'a permis de choisir mon épouse. De choisir celle que j'aime.
Mais comme un mariage à l'ancienne enlevons nous la possibilité de se quitter. Enlevons la d'abord dans les faits. On ne se quittera jamais quoi qu''il arrive car nous n'avons pas le choix, tout comme ils n'ont pas eu le choix.
Enlevons la ensuite de nos pensées. Nous n'y penserons même pas.
Enlevons la de nos paroles. Jamais on n'évoquera cette possibilité.

Puisque nous nous sommes enlevé cette liberté. Maintenant apprenons à nous aimer nous aussi. Et même si nous nous aimons déjà, apprenons à nous aimer autrement. A l'ancienne.


 

 

"Papa, maman, quand est-ce que vous m'arrangez un bon mariage à l'ancienne avec celle que j'aime?"


Archives

À propos

| L'homme idéal n'existe pas, Son BLOG Oui.