29 Mar

ON N'EST PAS CONDAMNE A L'ECHEC - PART II -

Publié par LEMECKILTEFAUT ®  - Catégories :  #REFLEXION KIL TE FAUT



"Nous sommes fier d'être Banlieusards... "



Malgré les conditions de vies difficiles, il y a chez nous une force, une rage de réussir, un dynamisme qu'il n'y a nulle part ailleurs. Il y a une solidarité, une créativité, une esprit positif qui manque à l'autre France.

Mais il y a des gens dans cette autre France qui veulent nous décourager, nous faire croire que certains métiers et certains postes ne sont pas pour Nous. C'est pas grave, c'est à nous de prouver le contraire. C'est à nous d'être deux fois plus travailleurs, deux fois plus brillants pour prendre ces postes.

Non nous ne sommes pas bon qu'à dealer, bruler des voitures, casser, jouer avec un ballon, chanter ou nettoyer. Nous pouvons aussi être médecin, avocats, chefs d'entreprises, députés, écrivains, chercheurs...


Si nos parents on tant soufferts, on fait tant de sacrifices pour que l'on puisse étudier, ce n'est pas pour qu'on baisse les bras. Ce n'est pas pour qu'on reste la tête sous l'eau, que l'on continue à alimenter leurs préjugés et fournir des images de perquisitions pour leurs 20H.


Même si tout est deux fois plus dur pour Nous, nous devons travailler et construire pour Nous et pour l'avenir car personne ne le fera à notre place. Nous devons être ambitieux. Et pour ceux qui réussissent il faut aider nos petits frères et petites soeurs dans les Banlieues pour leur donner tout ce que l'on a pas eu la chance d'avoir.

Il n'y a pas de fatalisme. Il faut juste avoir de la volonté.

Les entreprises ne veulent pas nous embaucher?
Soyons les meilleurs pour qu'ils aient tout à gagner à nous prendre.

Même en étant les meilleurs on ne veux pas de nous?
Créons nos propres entreprises.

L'assemblée nationale ne nous représente pas?
Engageons nous en politique et Votons pour les gens qui nous représentent.

Les médias véhiculent une mauvaise image de nous?

Devenons journalistes et rétablissons la vérité sur les gens qui habitent les Banlieues.


Arrêtons le défaitisme. La France nous donne le droit de savoir, de lire, d'apprendre. Mais certains d'entre nous ont choisi de se plaindre. Moi je fait parti de ceux qui travaillent et se battent. Optimiste pour l'avenir.

Le combat continue...



Archives

À propos

| L'homme idéal n'existe pas, Son BLOG Oui.